Paroles de proche #2

Quel est/était votre lien avec la personne enfermée ?

C’est mon mari qui est incarcéré.

Combien de temps a duré/dure/va durer son emprisonnement ?

Il est à son 4ème mois, l’enquête est en cours, donc pas de jugement.

Comment vous êtes vous sentie au moment où vous avez appris son incarcération ?

Alors moi au moment où j’ai appris l’incarcération, déjà je m’y attendais pas. C’est arrivé le lendemain après qu’il ait été arrêté. Et c’était tellement horrible que franchement c’est le plus grand des traumatismes de ma vie que j’ai eu. C’est inexplicable. C’est affreux, affreux, affreux.

Continue reading

Communiqué : la canicule à Champ-Dollon, il y a urgence !

Nous, le collectif Parlons Prisons, proches de personnes détenues et/ou sensibles à la dignité et à la vie des personnes détenues, sommes particulièrement inquiètexs quant à la situation des personnes détenues et tout particulièrement à la prison de Champ-Dollon en cette période de fortes chaleurs.

L’alerte caniculaire [1] a été déclenchée jeudi 16 juin 2022 à Genève par le service du médecin cantonal. Nous le savons, les températures élevées présentent un danger pour la santé et le bien-être des personnes vulnérables. Les personnes détenues sont avec d’autres groupes de personnes en situation de vulnérabilité, directement touchées par la canicule. Si des mesures ont été prises pour protéger la santé des personnes en situation de vulnérabilité à l’extérieur, nous n’avons pas connaissance des mesures prises par les autorités dans les établissements carcéraux pour préserver la santé des personnes détenues.

Continue reading

Parole de détenu #1

Bonjour,

J’ai passé un an de prison à Champ-Dollon, je suis sorti en mai 2021. Ça fait maintenant 9 mois, bientôt 10 mois.

Ça a été dur, on voulait m’accuser de choses que je n’avais même pas faite. Des brigandages, j’en étais même pas au courant. Il y avait plein d’affaires dont des choses que j’avais pas faites. La procureure voulait m’accuser d’un viol que j’avais jamais commis et ils ont enquêté sur moi.

« genre ils veulent pas lâcher l’affaire, sans rien faire. Ils te laissent dedans. »

La procureure elle voulait me garder là-dedans même quand il n’y avait rien. Elle voulait toujours enquêter, genre ils veulent pas lâcher l’affaire, sans rien faire. Ils te laissent dedans. Au premier mois peut-être tu vas aller voir la procureure. Après pendant 5 mois ils te laissent. Après tu vas revoir la procureure. Après, pendant je sais pas combien de temps, ils te laissent. C’est des malades, c’est des oufs. Ils m’ont fait vivre un enfer… J’en ai bavé, j’ai pleuré et tout.

Continue reading

Paroles de proche #1

Quel est/était votre lien avec la personne enfermée ?

Cette personne a été la première âme (et la dernière) à qui j’ai fait totalement confiance, première soirée, premier amour, premier baiser, première fois… Et est entrée en prison 4 mois après notre séparation.

Combien de temps a duré/dure/va durer son emprisonnement ?

Cette personne est en prison depuis maintenant 4 ans et en a pour la perpétuité.

Comment vous êtes vous sentie au moment où vous avez appris l’incarcération ?

Au début je n’y ai pas cru. J’ai fait un déni pendant des mois. J’avais besoin de l’entendre de sa bouche, ou de le lire avec son écriture pour le croire. Une fois le déni fini, c’était la trahison et l’incompréhension. Pourquoi ? Comment cette personne a pu faire ça ? Juste après notre rupture, me donnant tout le poids de la culpabilité ? Toutes les milliers de questions sans réponses, parce que la prison m’a renvoyé la seule lettre où j’en ai exprimées quelques-unes ?

Continue reading

Prisonnier·e·x·s violée·x·s par « leur » maton

Texte du Collectif de la Hache

1.
Vaud 2021 : prisonnière•x•s violée•x•s par leur maton.

Un maton de l’une des 2 prisons pour femmes de Suisse, la prison de
Lonay à Morges, a été jugé coupable d’abus sexuel par deux
prisonnière•x•s. Acquitté une première fois cet été, il vient d’être
condamné par le Tribunal cantonal à du sursis.

Continue reading

Brisons les murs.

À quoi servent vraiment la justice et la prison ?

Texte fondateur du collectif Parlons-prisons.

PRÉFACE

Parce que la prison ne va pas de soi, parce qu’elle est le produit d’un contexte social et historique, parce que ce sont toujours les mêmes qui sont derrière les barreaux, parce que les lois ne sont pas neutres, parce que l’enfermement n’est pas neutre, parce que la prison est une forme de violence totale au sens où elle impacte l’entourage, l’esprit et le corps des personnes détenues, parce que ce système est raciste, parce que ce système est anti-pauvre, parce que ce système est sexiste, parce que ce système est inégalitaire, parce que la prison ne résout rien, bien au contraire : elle brise des vies.

Continue reading

Mouvement de protestation à Champ-dollon

Samedi 24 avril 2021, 23 détenus ont refusé de regagner leur cellule après la promenade à la prison de Champ-Dollon. La police est finalement intervenue vers 20 heure pour mettre fin à ce mouvement de protestation. L’administration de la prison est très avare sur des informations pourtant fondamentales comme les motivations des prisonniers. Le maigre et unique article consacré à l’événement par la Tribune de Genève ne nous apprend pas grand chose.

Continue reading

Brisons le tabou qui pèse sur les personnes détenues

Autres langues: DEUTSCH, ENGLISH, ITALIANO, ESPAÑOL, PORTUGUES, русский, SHQIP, WOLOF

Chaque proche de détenu.e le sait, avoir une personne qu’on aime dedans c’est penser à ça à chaque instant mais c’est aussi ce dont on peut parler le moins dans notre quotidien de dehors. Être soi-même détenu.e ou ex-détenu.e marque aussi sa vie et on ne peut pas plus en parler.

L’intérêt de cette rubrique est de partager nos expériences en tant que proches, personnes détenues ou ex-détenues pour que l’on sache qu’on est pas seul.e. Qui sait, peut-être que de ces témoignages ressortiront également des stratégies et des conseils de comment faire face à cette situation lorsqu’elle devient trop lourde.

Brisons ce tabou qui pèse sur les personnes détenues et qui occupe les pensées des proches et des personnes détenues. Exprimons ici ce que nous avons sur le coeur, là où ceux et celles qui nous liront sauront nous comprendre, et où nos témoignages deviendront des forces.
Parlons prisons pour briser cette solitude et l’isolement.

Pour être une fois réellement considéré.e.s et pour permettre également aux personnes qui ne connaissent pas le monde carcéral (ni de dehors, ni de dedans) de mieux comprendre ce qu’il en est.

Vous pouvez nous écrire les témoignages par écrit (la forme et l’orthographe ne sont évidemment pas importantes du tout) ! Vous pouvez aussi nous contacter par mail (parlons_prisons@riseup.net) pour que l’on se rencontre afin d’enregistrer votre témoignage et qu’on le retranscrive, si vous êtes plus à l’aise avec l’oral.

Évidemment, les témoignages et analyses ne doivent pas comporter de propos racistes, sexistes, islamophobes, etc. Ils ne doivent pas enfoncer les autres personnes détenues. Vu le caractère anticarcéral de ce site, ils ne doivent pas légitimer la prison. Finalement, ils ne doivent pas dévoiler des stratégies pour faire entrer des objets dans la prison par exemple. Ceci dans le but que ces témoignages soient une force pour toutes et tous.