Des “mamans de l’extérieur” s’opposent à l’annulation de parloirs familiaux

La direction de la prison Champ-Dollon a décidé d’annuler les visites à cause de la grève des services publics qui aura lieu mercredi. Un groupe de « mamans de l’extérieur » a adressé une lettre ouverte au directeur.

Parloirs familiaux: Nos enfants ne doivent pas payer !

Monsieur le Directeur de la prison de Champ-Dollon,

Depuis plusieurs mois, tous les mercredis, nous nous rendons à la prison de Champ-Dollon pour que nos enfants puissent voir leur papa.

Continue reading

« Vous mettez délibérément nos vies en danger »

Une pétition signée par une soixantaine de détenus dénonce les conditions de détention à la prison de Champ-Dollon !

En réaction à une interview de Claude Bettex, diffusée au journal télévisé de la RTS, des détenus contestent des propos tenus par le directeur ad interim de Champ-Dollon sur la geston de la canicule et dénoncent plus largement leurs conditions de détention. Afin d’exposer leur réalité carcérale, plus de soixante détenus de l’établissement pénitentiaire genevois ont adressés une pétion au directeur ad interim ainsi qu’à la presse. Le collectif Parlons Prisons relaie la voix des personnes directement concernées et transmet ici leurs revendications

Continue reading

Parole de détenu #3 “ce qui revient le plus c’est la violence des gardiens”

Témoignage d’une personne détenue à la prison de Champ-Dollon sur la cellule de force aussi appelée cachot ou mitard et les conditions de détention.

Isolé du reste des détenus

C’est une cellule où on est totalement isolé du reste des détenus. La fenêtre est fermée, il y a aucun moyen de voir l’extérieur. Il y a une douche, un matelas, rien de plus. On nous donne un uniforme « un pull et un pantalon ».

Avant cela, le transfert de votre cellule quotidienne à celle du cachot, se fait par ascenseur où il n’y a pas de caméra. Des violences physiques sont faites aux détenus, violence verbale, insulte raciste, rabaissement, moquerie.

Continue reading

Parole de détenu #2 « il fait chaud »

Un détenu de Champ-dollon à bien voulu répondre à nos questions durant la canicule au mois de juillet.

Je n’ai pas connu le cachot durant cette période de canicule, les conditions me semblent toutefois pas simple dans ce lieux de vie.

Durant les périodes de canicule nous avions 2 ventilateurs pour une cellule de 6, il était impossible d’en demander plus. Il en faudrait en tout cas trois.

Continue reading

Paroles de proche #3: Quand il y a la canicule…

Les pires choses à Champ Dollon selon mon mari:
Quand il y a la canicule le pire c’est le cachot il y a une fenêtre mais souvent les gardiens la ferme avec un cadenas. C’est un vrai enfer à l’intérieur. Certains gardiens ouvrent la petite fenêtre mais c’est rare. Ça arrive souvent que les gardiens fassent sauter la promenade.

Lui, il était dans sa cellule prêt à sortir. Il est habillé et il a mis ses chaussures, pris ses cigarettes le gardien ouvre la porte de la cellule et il annonce qu’il dort et lui referme la porte dessus. Et quand mon mari a montré son mécontentement et bien il était directement envoyé au cachot. Et il n’y a pas de caméra pour vérifier si les détenus dorment vraiment ou si les gardiens mentent.

Continue reading

Paroles de proche #2

Quel est/était votre lien avec la personne enfermée ?

C’est mon mari qui est incarcéré.

Combien de temps a duré/dure/va durer son emprisonnement ?

Il est à son 4ème mois, l’enquête est en cours, donc pas de jugement.

Comment vous êtes vous sentie au moment où vous avez appris son incarcération ?

Alors moi au moment où j’ai appris l’incarcération, déjà je m’y attendais pas. C’est arrivé le lendemain après qu’il ait été arrêté. Et c’était tellement horrible que franchement c’est le plus grand des traumatismes de ma vie que j’ai eu. C’est inexplicable. C’est affreux, affreux, affreux.

Continue reading

Parole de détenu #1

Bonjour,

J’ai passé un an de prison à Champ-Dollon, je suis sorti en mai 2021. Ça fait maintenant 9 mois, bientôt 10 mois.

Ça a été dur, on voulait m’accuser de choses que je n’avais même pas faite. Des brigandages, j’en étais même pas au courant. Il y avait plein d’affaires dont des choses que j’avais pas faites. La procureure voulait m’accuser d’un viol que j’avais jamais commis et ils ont enquêté sur moi.

« genre ils veulent pas lâcher l’affaire, sans rien faire. Ils te laissent dedans. »

La procureure elle voulait me garder là-dedans même quand il n’y avait rien. Elle voulait toujours enquêter, genre ils veulent pas lâcher l’affaire, sans rien faire. Ils te laissent dedans. Au premier mois peut-être tu vas aller voir la procureure. Après pendant 5 mois ils te laissent. Après tu vas revoir la procureure. Après, pendant je sais pas combien de temps, ils te laissent. C’est des malades, c’est des oufs. Ils m’ont fait vivre un enfer… J’en ai bavé, j’ai pleuré et tout.

Continue reading

Paroles de proche #1

Quel est/était votre lien avec la personne enfermée ?

Cette personne a été la première âme (et la dernière) à qui j’ai fait totalement confiance, première soirée, premier amour, premier baiser, première fois… Et est entrée en prison 4 mois après notre séparation.

Combien de temps a duré/dure/va durer son emprisonnement ?

Cette personne est en prison depuis maintenant 4 ans et en a pour la perpétuité.

Comment vous êtes vous sentie au moment où vous avez appris l’incarcération ?

Au début je n’y ai pas cru. J’ai fait un déni pendant des mois. J’avais besoin de l’entendre de sa bouche, ou de le lire avec son écriture pour le croire. Une fois le déni fini, c’était la trahison et l’incompréhension. Pourquoi ? Comment cette personne a pu faire ça ? Juste après notre rupture, me donnant tout le poids de la culpabilité ? Toutes les milliers de questions sans réponses, parce que la prison m’a renvoyé la seule lettre où j’en ai exprimées quelques-unes ?

Continue reading

Brisons le tabou qui pèse sur les personnes détenues

Autres langues: DEUTSCH, ENGLISH, ITALIANO, ESPAÑOL, PORTUGUES, русский, SHQIP, WOLOF

Chaque proche de détenu.e le sait, avoir une personne qu’on aime dedans c’est penser à ça à chaque instant mais c’est aussi ce dont on peut parler le moins dans notre quotidien de dehors. Être soi-même détenu.e ou ex-détenu.e marque aussi sa vie et on ne peut pas plus en parler.

L’intérêt de cette rubrique est de partager nos expériences en tant que proches, personnes détenues ou ex-détenues pour que l’on sache qu’on est pas seul.e. Qui sait, peut-être que de ces témoignages ressortiront également des stratégies et des conseils de comment faire face à cette situation lorsqu’elle devient trop lourde.

Brisons ce tabou qui pèse sur les personnes détenues et qui occupe les pensées des proches et des personnes détenues. Exprimons ici ce que nous avons sur le coeur, là où ceux et celles qui nous liront sauront nous comprendre, et où nos témoignages deviendront des forces.
Parlons prisons pour briser cette solitude et l’isolement.

Pour être une fois réellement considéré.e.s et pour permettre également aux personnes qui ne connaissent pas le monde carcéral (ni de dehors, ni de dedans) de mieux comprendre ce qu’il en est.

Vous pouvez nous écrire les témoignages par écrit (la forme et l’orthographe ne sont évidemment pas importantes du tout) ! Vous pouvez aussi nous contacter par mail (parlons_prisons@riseup.net) pour que l’on se rencontre afin d’enregistrer votre témoignage et qu’on le retranscrive, si vous êtes plus à l’aise avec l’oral.

Évidemment, les témoignages et analyses ne doivent pas comporter de propos racistes, sexistes, islamophobes, etc. Ils ne doivent pas enfoncer les autres personnes détenues. Vu le caractère anticarcéral de ce site, ils ne doivent pas légitimer la prison. Finalement, ils ne doivent pas dévoiler des stratégies pour faire entrer des objets dans la prison par exemple. Ceci dans le but que ces témoignages soient une force pour toutes et tous.